Croquis, esquisse, ébauche

Ces trois mots correspondent à des phases préliminaires à une réalisation.

Croquis : dans un croquis, vous avez le sujet devant les yeux. C’est une prise de notes. Si un croquis est réussi, il peut avoir beaucoup d’allure et présenter un intérêt graphique incontestable.

Esquisse : vous n’avez plus le modèle sous les yeux. Vous placez votre sujet sur votre feuille de manière très légère. Une esquisse peut justement se créer à partir de plusieurs croquis. Ce n’est pas une prise de notes. C’est une sorte de tracé léger avant de pousser votre dessin. L’esquisse est faite à la taille finale du sujet tandis que le croquis n’a pas d’autre échelle que celle à laquelle on peut fixer les informations utiles.

Enfin l’ébauche est toute différente. A priori, l’ébauche est une phase de l’élaboration d’un tableau. Mais on peut parfaitement la concevoir pour un dessin selon certaines techniques.
L’ébauche est une première étape d’un travail, mais une étape qui reste visible dans le tableau achevé parce qu’elle participe au résultat visuel final. Elle ne disparaît pas complètement et permet de sentir avant l’heure les grandes masses qui résisteront jusqu’à la fin du travail. L’ébauche peut aussi être une phase de la réalisation d’une technique utilisant les fonds. Une ébauche en grisaille par exemple. Grisaille qui ressortira jusqu’à la fin sous les glacis colorés transparents. (technique de Jan van Eyck)

Le plus important pour Signus ce sera d’aider ses membres à faire de bons croquis, de subtiles esquisses et de solides ébauches.