Comment tenir un crayon

Ce qu'il ne faut pas faire avec un crayon

Ce qu’il ne faut pas faire avec un crayon

Ne tenez jamais votre crayon comme ceci, c’est mettre un gant de plomb.

Les doigts sont crispés et vous ne pouvez tracer qu’un petit cercle sans déplacer votre bras. Cette position est spécialement fréquente chez les plus jeunes qui n’ont jamais fait d’écriture à la plume sur leurs cahiers d’écoliers. Le porte-plume obligeait à conserver une certaine distance entre la pointe et la partie du corps saisie dans les doigts. La visibilité était meilleure et le geste plus libre. On dessinait les lettres. Dans la position sur cette photo, tout est bloqué, le dessin devient presque impossible.

Dessiner à main levée

Dessiner à main levée veut simplement dire dessiner sans instruments, sans compas, sans règle ou sans équerre.

Il n’y a aucune relation entre cette expression et le fait de soulever sa main du papier ou au contraire de la poser dessus. D’ailleurs si vous dessinez sur une feuille posée à plat, vous vous épuiserez vite à tenir votre main soulevée.

Vous allez au contraire prendre des appuis, mais pas n’importe comment.

En dessinant verticalement, les choses sont un peu différentes, comme vous allez le voir dans un instant.

La main est détendue

Bonne tenue du crayon

Voici la manière dont on tient son crayon. Trois doigts pincent à peine le corps du crayon. L’index et le majeur calent le crayon tandis que le pouce le bloque sans pression sur ces deux derniers. Le petit doigt se pose par une seule phalange, deux au plus, sur le papier.

L’annulaire maintient l’écartement d’un doigt entre le majeur et l’auriculaire.

La paume ne touche pas le papier.

Mais comment tenir un fusain, une craie, un pastel, une estompe ?

Découvrez tout cela dans le cours Signus.